• Le chant du loup (à l'affiche)

                                 

    Le chant du loup (à l'affiche)

    Crédit Photo et vidéo : Les productions du Trésor, Pathé Production, Chi-Fou-Mi productions

     

    Résumé : Chanteraide est un jeune homme doté de la faculté de reconnaître chaque son qu’il entend. Il met cette qualité au service de la marine nationale, à bord d’un sous-marin français, où il sonde les profondeur avec son oreille presque bionique. Pourtant, il commet une erreur de taille qui manque de faire perdre la vie à tout un équipage...Mais ce qui l'attend est bien pire, alors qu'une situation de tension extrême avec la Russie vient de se dévoilera aux yeux du monde entier. 

     

    A l'instar des films consacrés aux blindés, les films relatant des histoires sous-marins sont plutôt rares. Les plus anciens d'entre nous se souviendront sans doute de quelques oeuvres notables dans le genre, comme U-Boat (2002).

    Ces derniers temps, les films consacrés à ces submersibles reviennent en force dans les salles obscures : Unter Killer (2018), Kursk (2018), et celui-ci, cent pour cent made in France.

    Passé cette observation, parlons du casting du Chant du Loup. Ce dernier comprend notamment Omar Sy et Matthieu Kassovitz qui interprètent (formidablement, il faut bien le dire) des huiles fictives de la marine nationale et où le comédien François Civil crève l'écran et tient sûrement là le rôle de sa vie.

    Ce dont il est question, dans ce film, ce n'est pas tant de l'aspect rude de la vie dans l'une de ces carcasses de fer plongées sous l'eau, mais du rapport entre des hommes dans l'adversité, en particulier face à un péril imminent. Par exemple, lorsque les choix deviennent cornéliens et se heurtent à des procédures formalisées à l'extrême, en particulier en cas de riposte nucléaire.

    En matière de représentation cinématographique de ces rapports humains particulièrement tendus, le Chant du Loup brille de mille feux même si l'on pourrait parfois lui reprocher la grandiloquence de certaines répliques. (Mais qu'est ce que le cinéma, après tout, sans personnages grandiloquents dans les moments capitaux ?)

    A cet ensemble fort bien filmé et à l'atmosphère suffocante, il faut aussi signaler une bande sonore vraiment envoûtante, qui tire le film encore plus haut.

    Passons le jargon marinier un peu technique et quelques tergiversations quasiment imperceptibles, Le Chant du Loup s'affirme pour moi comme l'un des meilleurs films français de ces dernières années dans sa catégorie.

     

     MA NOTE GENERALE : 8/10

     

     

    « Docteur Foster (série, 2015)Bandersnatch, première expérience de film interactif »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :