• Counterpart (Série, 2018)

     

    Counterpart (Série, 2018)

    Crédit photo et vidéo : Starz, OCS Max

     

    Résumé : Howard Silk est employé à des tâches subalternes dans un bâtiment berlinois de l'ONU. Sa carrière est au point mort et sa femme est dans le coma...Mais sa vie va changer : il va découvrir que sous le bâtiment où il travaille, se cache un portail vers une sorte de monde parallèle où chacun d'entre nous possède un double de lui même...

     

    Une série qui peut apparaitre un peu tristounette ou austère au premier abord. En effet, l'on ne compte plus les bâtiments gris et peu engageants, les conditions météorologiques capricieuses (Pluie/brouillard/nuit/temps couvert), les accessoires et costumes classiques et sombres. Le but recherché est de nous rappeler l'atmosphère de la guerre froide, et c'est plutôt réussi, notamment en optant pour BERLIN comme lieu de tournage.

    Le personnage principal a la soixantaine "bien tapée" (Howard Silk interprété par l'acteur J.K Simmons), ce qui nous change un peu des bellâtres au corps d'Apollon généralement mis en avant dans la plupart des séries de ce type. 

    Il y'a de l'action, de l'espionnage, du contre-espionnage entre deux univers parallèles qui malheureusement se différencient trop peu...Il est assez courant de se demander, au hasard des scènes, où se situe exactement l'action (notre monde actuel ou l'autre ?) et qui est concerné. (l'être original ou "son double" ?)

    Le scénario se développe sur un tempo relativement lent,  ce qui ne l'empêche pas de surprendre régulièrement dans la plus grande simplicité, sans artifices visuels.

    Cette dernière caractéristique est un peu une constante de la saison 1 de cette série, qui a préféré nous intéresser au "vécu" des personnages principaux, quels que soient leurs mondes respectifs.

    Côté interprétations, les acteurs, J.K. Simmons en tête, font preuve d'une grande capacité d'adaptation.

    A mi-chemin entre James Bond pour l'élégance de sa partie action/espionnage et Derrick pour cette sobriété si habilement cultivée, Counterpart est une série de caractère qui prend son temps et sait ménager le spectateur.

     

    * MA NOTE GENERALE (SAISON 1) : 6/10

    * Dorénavant, les séries seront notées par saison, afin de mieux juger de leur qualité.

     

     

    « Bonne année 2019Dix pour cent (série, 2018) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :